20190419_152446

 

"Le charmant cottage d'Amélia" nous offre une immersion totale, à la fois dans la campagne anglaise et à la fois, dans la vie d'une jeune trentenaire: Amélia (mais vous l'aviez peut-être deviné...), alors en pleine remise en question de sa vie familiale et professionnelle.

 

A l'aube de son trentième anniversaire, la jeune londonienne prend conscience qu'elle n'a pas tout à fait réalisé sa "to-do list d'avant trentaine", en ayant jusqu'à lors occulté son souhait de vivre à la campagne. De là, elle convainc son mari de se lancer avec elle dans l'aventure et part bille en tête, à la recherche de leur nouvel éden. Mais si la campagne anglaise offre d'incomparables plaisirs avec ses paysages romantiques, il n'en va pas de même pour ce qui est de la rénovation d'un très ancien cottage. Lancée à l'assaut de son projet, Amélia n'en sera pas au bout de ses déconvenues, surtout lorsqu'elle devra en outre se débrouiller sans son salaire, après avoir un peu rapidement démissionné de son poste d'enseignante...

 

Cet ouvrage est, je pense, ce que l'on pourrait qualifier de roman "feel good", c'est à dire un roman rafraîchissant, qui se lit d'une traite, idéal pour se changer les idées sans chercher pour autant un quelconque message philosophique et/ou existentiel. Bref, si j'osais, je dirais: un bon "livre de plage" (je les adore!) mais j'aurais trop peur de me montrer irrévérentieuse envers l'auteure, pour qui j'ai beaucoup de respect, étant moi-même incapable jusqu'à présent d'achever la moindre de mes bafouilles! En résumé, tout cela pour vous dire que si vous avez des préjugés contre ce genre de lectures, passez votre chemin ou bien, mieux que ça: acceptez de tenter  (occasionnellement ?) l'expérience  de quelques pages de pur bonheur!  

 

Ed. Pocket, 2019

Ed. Prisma, 2016