20181203_125623

Avant toute chose, je veux vous souhaiter une merveilleuse année 2019, emplie de bonheur, de douceur, de paix et surtout, de tout ce qui vous fera du bien à l'âme et au corps!

 

Je ne connaissais pas Jojo Moyes avant d'avoir découvert par hasard ce roman, "Les yeux de Sophie" mais je dois vous dire que j'ai littéralement "englouti" les 600 pages et que je n'ai qu'une envie: me plonger très rapidement dans ses autres livres!

 

"Les yeux de Sophie" est le titre d'un tableau réalisé au début du XX° siècle par le mari de Sophie Lefèbvre et qui a disparu dans la très grande confusion qui a entouré  la Première Guerre mondiale. En effet, Edouard Lefèbvre est artiste-peintre et prend alors son épouse pour modèle. Appelé sous les drapeaux dès le début du conflit, Edouard quitte donc sa femme, qui pour survivre se voit contrainte d'aller s'installer chez sa soeur à la campagne, où elle subit l'occupation allemande de plein fouet...

 

Le roman se déroule en fait sur deux époques et deux lieux différents: le nord de la France occupé pendant la 1ère guerre mondiale et le Londres d'aujourd'hui. Quel rapport entre les deux? L'histoire d'un tableau! On vogue d'une période à l'autre, à travers les sentiments des personnages et les méandres de l'Histoire. Un souffle romanesque poignant nous transporte dans cette trame très adroitement tissée: d'un personnage à l'autre, le message d'espoir est tenace et le travail d'enquête décrit est passionnant à suivre. Ainsi, toute l'histoire est prenante et je vous prédis quelques nuits écourtées, tant vous aurez hâte d'en découvrir les tenants et les aboutissants!

 

Vous l'aurez compris, j'ai tout aimé dans ce livre: les deux époques évoquées parallèlement (et notamment, le réalisme de la vie d'un village de campagne occupé), le style de l'auteure, la chute de l'histoire... Bref, une fois qu'on l'a commencé, il est bien difficile de s'arrêter!

 

Ed. France Loisirs, 2017

Ed. Milady, 2017