20181105_172051

 

 

Voilà, je vous en parlais il y a quelques jours, impossible pour moi de résister aux lectures-gourmandises!

 

Concernant l'auteure, Jenny Colgan, cela faisait un petit moment déjà que j'avais envie de la découvrir à travers son premier succès "La petite boulangerie du bout du monde". Or le hasard a finalement voulu, au détour d'une visite chez mon libraire habituel, que nous fassions connaissance autour de ses cupcakes.

 

 Isabel Randal, dîte Izzy, est une jeune londonienne qui travaille dans une société immobilière, où elle s'ennuie prodigieusement. Sa véritable passion est en fait la pâtisserie car elle a été élevée par un grand-père boulanger, qui lui a transmis son art et son talent. Aussi, le jour où elle se fait licencier par son petit ami, avec qui de surcroît elle travaillait, elle décide d'ouvrir un Cupcake Café dans lequel elle pourra enfin se vouer à sa passion. Simplement, si l'idée semble très séduisante sur le papier, il se trouve que dans la réalité les choses ne s'avèrent pas toujours aussi aisées...

 

Bon, j'ignore si après avoir lu ce roman je suis devenue une pro du cupcake mais en tout cas, je peux dire que j'ai passé un bon moment! Les chapitres sont parsemés de recettes de gâteaux (sous forme de lettres envoyées par son grand-père à Izzy) et je pense donc pouvoir encore progresser... Le personnage d'Izzy est en quelque sorte une Bridget Jones de la pâtisserie: pas vraiment dans son élément professionnel avant sa reconversion, c'est une "maladroite de la vie" qui est encore à la recherche de l'âme soeur. Elle est gauche, rigolotte, elle manque d'assurance et est très attachante. Pour être honnête, on ne peut pas dire qu'il y ait énormément de rebondissements, c'est même plutôt le contraire: l'histoire est un peu cousue de fil blanc mais qu'importe, elle est si mignonne Izzy que cela n'est pas bien grave et on se laisse prendre au jeu avec plaisir. Je dirais que c'est tout à fait une "lecture cupcake" finalement: appétissante (de par son titre), moelleuse à souhait (tendresse des personnages principaux) et bien sucrée (du sentiment!). 

 

Ed. Prisma, 2017

Ed. Pocket, 2018