Ma Bouquine Liste

15 octobre 2018

"La part des flammes" de Gaëlle Nohant


20180928_140322

Aujourd'hui, j'ai envie de mettre en avant ce roman historique de Gaëlle Nohant pour deux raisons. La première, c'est qu'il m'a permis de connaître un évènement tragique de l'histoire de Paris dont je n'avais jamais entendu parler. En effet, et bien qu'étant moi-même parisienne, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir tout d'abord, l'existence passée du Grand Bazar de la Charité puis, son terrible incendie survenu le 7 mai 1897. La seconde raison, c'est que ce livre a été adapté en un téléfilm qui devrait être bientôt diffusé sur petit écran et que bien entendu, je ne peux que vous encourager à découvrir en tout premier lieu, le roman! 

 

En nous plongeant dans le Paris mondain de la fin du XIX° siècle, "La part des flammes" nous offre un tableau austère de la haute société de l'époque mais toutefois empreint d'une sorte de douceur mélancolique dans laquelle on se laisse aisément glisser. Le terrible drame que vivent ses personnages principaux (dont certains ayant réellement existé) confère à cette oeuvre une atmosphère tamisée et secrète, pleine de délicatesse. Ainsi, la duchesse d'Alençon (née duchesse de Bavière et soeur de l'impératrice Elisabeth d'Autriche, dîte "Sissi"), la jeune Constance d'Estingel mais également la trop jeune veuve et comtesse Violaine de Raezal, trois figures féminines rebelles de l'époque, verront leurs destins liés à jamais...

 

Vous l'aurez compris, ce roman m'a vraiment enthousiasmée car il m'a littéralement transportée dans le Paris de la Belle Epoque, qui y est fort bien décrit. Les nombreux rebondissements de l'histoire apportent, quant à eux, une belle touche de romanesque et pour couronner le tout, l'ensemble est porté par une bien jolie plume! J'oserais dire que c'est un ouvrage à la fois littéraire et populaire.

 

Et pour ce que qui est de la "petite histoire" de ce livre, d'abord refusé par les éditions Robert Laffont, c'est aux éditions France Loisirs que nous devons sa parution trois ans plus tard, en première exclusivité. Il a ensuite obtenu le Prix du Livre Page des Libraires 2015, suivi du Prix des Lecteurs du Livre de Poche 2016...

 

Ed. France Loisirs, 2014

Ed. Héloïse d'Ormesson, 2015

Ed. Le Livre de Poche, 2016


09 octobre 2018

"Quand soufflera le vent de l'aube", Emma Fraser


20181009_110607

 

Ed. Robert Laffon, 2015 (trad. A. Gerschenfeld, D. Haas et O. Demange)

Ed. France Loisirs, 2017

Ed. Pocket, 2018

 

Ce roman, le premier de l'auteure écossaise, Emma Fraser, nous emporte dans le tumulte de la 1ère guerre mondiale en Europe, à travers le destin de deux jeunes femmes issues de milieux sociaux différents. L'une deviendra infirmière, l'autre médecin. Leur amitié, fragilisée par un drame survenu au cours de leur adolescence, sera malmenée, leurs amours n'en seront que plus compliquées et leurs personnalités attachantes et déterminées nous captiveront jusqu'à la fin. 

 

La trame de cette oeuvre trouve son ancrage dans une période de l'Histoire pourtant fort peu favorable à l'ouverture du monde professionnel aux femmes. Ces dernières étant encore à l'époque considérées comme intellectuellement inférieures. De l'île de Skye à Edimbourg, puis de la France à la Serbie, Emma Fraser brosse ici deux très jolis portraits de femmes, inspirés de personnages réels, volontaires et courageux, qui comme beaucoup d'autres alors n'hésitent pas à risquer leur vie, à combattre avec leurs armes propres, afin de venir en aide aux soldats blessés et participer ainsi, à leur façon, à l'effort de guerre. 

 

J'ai adoré ce livre que j'ai littéralement dévoré, séduite à la fois par les personnalités fortes dépeintes, le respect des faits historiques et la faculté d'adaptation des héroïnes en plein conflit, le tout agrémenté d'un fil sentimental bien émouvant... Bref, pour moi, tous les ingrédients indispensables à un bon gros roman de ce que j'appelle "ma collection lecture-plaisir", soit l'un de ceux avec lesquels je me roule goulûment sous la couette! 

03 octobre 2018

"Loin de Margaux" de Karine Lebert

 


20181002_111956

Ed. De Borée, 2012

Ed. De Borée, Terre de Poche, 2017

 

 L'histoire débute en juin 1940, alors que la population se répand sur les routes de l'exode, fuyant l'arrivée de l'occupant allemand. Deux familles se retrouvent au coeur d'un drame avec la disparition de la petite Margaux, seulement âgée de quatre ans, et kidnappée par une mère ayant elle-même perdu son enfant. S'ensuivra une longue quête, un long calvaire pour les uns, périple pour les autres,  autour de la survie de la jeune victime, et ce dans une France en guerre, donc sur fond d'arrestations et de déportations. La fin du conflit verra-t-elle un heureux dénouement pour Margaux? L'enfant retrouvera-t-elle enfin les siens? C'est la terrible interrogation qui nous tient jusqu'à la fin en haleine,  dans ce roman si réaliste, si prenant, si juste!

 

*****************************************

 Autant vous l'avouer tout de suite, vous pénétrez ici dans mon univers de fan... J'ai découvert l'auteure, Karine Lebert, il y a deux ans à travers son roman "Les saisons du mensonge" et depuis, je suis accro à ses talents de narratrice! Quel que soit le genre littéraire dans lequel elle nous entraîne, je ne suis jamais déçue. J'ai adoré ses romans dits "de terroir", qui pourtant n'ont habituellement pas ma préférence. J'ai été bluffée par le côté thriller de l'une de ses dernières oeuvres, "Les murmures du lac" (publiée récemment et en exclusivité aux éditions France-Loisirs), bref je n'ai pas fini de vous parler de ses livres! 

 Avec "Loin de Margaux", vous découvrirez son univers narratif très documenté et apprécierez son style fluide et concis mais si vous souhaitez cerner toute l'étendue de sa palette de couleurs, je ne peux que vous recommander également les titres ci-dessous...

 

20181002_115321

 

Ed. De Borée, Terre de Poche

 

28 septembre 2018

"Mousseline la Sérieuse" de Sylvie Ivert

 

L'auteure, Sylvie Yvert, prête ici sa plume à la duchesse d'Angoulême, fille de Louis XVI et de Marie-Antoinette, plus connue sous le nom de Madame Royale, qui entreprend en 1850, à la fin de sa vie, de raconter son existence hors du commun.
Née en 1778, la jeune princesse mène une enfance heureuse au château de Versailles lorsque le 14 juillet 1789, alors qu'elle n'a que douze ans, son univers bascule dans les ténèbres de la Révolution. Commence alors pour Marie-Thérèse Charlotte de France un parcours tragique. Son père, sa mère et sa tante sont décapités ; son dernier frère, Louis XVIII, meurt peu après. Unique survivante de la prison du Temple, son avenir sera ponctué de deuils, d'exils et de bonheurs trop éphémères. "Mousseline la Sérieuse" était le surnom que lui avait donné sa mère...


20180924_124540

Tant de choses ont déjà été dîtes et écrites sur cette sombre période de l'Histoire et sur ses principaux protagonistes... Et pourtant, ce roman historique très subtilement écrit et bouleversant nous interpelle sur le personnage de Madame Royale bien sûr mais aussi sur celui de Marie-Antoinette. Maintes fois raillée et décriée, "l'Autrichienne", dernière reine de France apparaît ici sous un tout autre jour: terriblement émouvante et attachante! Le portrait de cette mère est un vrai témoignage d'amour et de tendresse. J'ai lu ce livre d'une traite et j'avoue qu'il m'a complètement retournée! Alors, quand bien même on connaît déjà la fin de l'histoire avant de l'avoir lue, cette plongée dans le passé se veut absolument passionnante et, malgré tout, inattendue!
Ed. Héloïse d'Ormesson, 2015
Ed. Pocket, 2017

 

26 septembre 2018

"Les délices de Tokyo" de Durian Sukewaga


20180925_105705

 

Ed. Albin Michel, 2016 (trad. Myriam Dartois-Ako)

Ed. Le Livre de Poche, 2017

 

Je dois avouer que jusqu'à présent, ma seule approche de la littérature "thématiquement japonaise" si je puis dire, ne concernait que certaines oeuvres d'Amélie Nothomb. Or, ce livre est non seulement une découverte mais un vrai coup de coeur, une perle nipponne! Ne vous laissez pas abuser par la photo: de kawaii ici, que nenni! Mais si vous avez envie de vous évader au Pays du Soleil Levant, alors vous ne ferez qu'une bouchée de ce roman de Durian Sukewaga!

C'est l'histoire d'une rencontre entre deux êtres égarés: une vieille dame, Tokue, prisonnière d'un terrible secret et qui écoute la voix des haricots qu'elle utilise pour confectionner des dorayakis, célèbres pâtisseries japonaises, et de Santarô, son employeur, d'abord récalcitrant mais qui apprendra auprès d'elle le sens de la vie.

Ce livre est un petit régal de douceur, de poésie et de finesse: c'est un bonbon! Plongez dans la zénitude, laissez-vous porter par vos sens et vous finirez vous aussi par écouter la voix des haricots...

"Les délices de Tokyo" ont été adaptés à l'écran par la cinéaste Naomi Kawase et primés au Festival de Cannes 2015.

24 septembre 2018

"La maison Vogel" de Geneviève Senger

 

 

20180924_124212

Ed. Calmann-Levy, 2013

Résumé :

Octobre 1945. L'Alsace est, une fois encore, redevenue française. Dans un village au pied du mont Sainte-Odile, Julien est de retour de captivité: il a été arrêté en 1942 alors qu'il tentait d'échapper à l'incorporation de force dans la Wechmacht. En représailles, son père, patron d'une petite fabrique de pains d'épices, a été déporté en camp de concentration où il est mort.

Julien, qui veut ressusciter la maison Vogel et refaire de son village la capitale du pain d'épices, se sent coupable de la mort de son père. Mais que s'est-il réellement passé en son absence ? Quand il apprend qu'il doit son arrestation par les allemands à une trahison, il comprend que sa vie n'aura de sens que si le village de son enfance livre son terrible secret...

************************

L'auteure nous livre ici une intrigue passionnante aux effluves d'épices du terroir, au coeur d'une Histoire régionale tourmentée, celle de l'Alsace, malheureusement parfois oubliée dans les méandres de la "grande" Histoire de la 2nde guerre mondiale... 

 

 

 

 

 

 

 

Accueil

Ce petit blog est né avant tout d'une envie de partage et, comme parfois des amies me sollicitent pour des idées de lecture, l'idée m'est venue de les mettre par écrit...

Néanmoins, et en cette riche rentrée littéraire, je vous l'avoue de suite: ne vous attendez pas forcément à trouver ici le dernier roman "à la mode"... Je lis comme je vis, soit un peu au gré du vent! Et comme ma passion est dévorante, j'essaie de maîtriser mon budget en piochant souvent dans les éditions de Poche.

En espérant vous guider vous aussi vers de belles pauses-lectures, je vous dis donc à très bientôt...

 

coffee-2390136__340